Skip to content
25 ans ensemble

Soutien - Formation Sensibilisation

Le TDA/H

Causes et faits

Impacts

Diagnostic

Traitement

le tda/h - un trouble complexe

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un problème neurodéveloppemental qui entraîne des difficultés à contrôler et à freiner les idées (inattention), les gestes et les comportements (hyperactivité/impulsivité).

Chez certaines personnes, le TDA/H peut entraîner de la difficulté à moduler les émotions.

Les personnes atteintes peuvent développer des difficultés dans leur quotidien. Les impacts pourront être perçus à l’école, au travail, dans leurs relations interpersonnelles et dans leur vie privée.

 INATTENTION

  • Difficulté à moduler son attention, à gérer des stimuli internes et externes (Flots d’idées, bruits environnants)
  • Difficulté à faire le tri entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas
Impacts du tdah

HYPERACTIVITÉ / IMPULSIVITÉ

  • Difficulté à moduler les mouvements (Hyperactivité motrice, bougeotte)
  • Difficulté à moduler ses comportements, ses réactions et ses émotions
  • Agir sans réfléchir

Le TDA/H chez l'enfant

Le TDA/H chez l'adulte

causes

Le trouble est héréditaire dans 70 % à 80 % des cas et touche 5 % à 9 % des enfants et 3 % à 5 % des adultes.

Chez les personnes atteintes d’un TDA/H, le cerveau se développe et fonctionne différemment.

Cela n’a rien à voir avec l’intelligence. C’est simplement le réseau de transmission de l’information qui est défectueux puisque certains neurotransmetteurs (messagers) sont dysfonctionnels.

Certains gènes ont été identifiés comme étant liés au TDA/H (DRD4, DAT), mais comme c’est un trouble hétérogène, il est très probablement lié à des étiologies génétiques complexes.

Des recherches sont toujours en cours pour arriver à identifier les causes exactes du TDA/H.

  • Le trouble touche approximativement 5 % à 10 % de la population.

  • La croissance du diagnostic ne signifie pas que le TDA/H est en hausse. C’est simplement parce que l’on connaît mieux la problématique et que les techniques d’évaluation se sont raffinées. 

  • Le TDA/H ne se guérit pas. Certains symptômes peuvent s’atténuer en vieillissant, mais 50 % des personnes diagnostiquées présentent toujours des symptômes importants et invalidants à l’âge adulte.

  • 50 % à 90 % des enfants/adolescents atteints d’un TDA/H présentent au moins une condition associée : anxiété, troubles d’apprentissage, trouble oppositionnel avec défi, trouble du spectre de l’autisme, dépression, consommation de substances.

  • 85 % des adultes répondent aux critères d’une condition associée : anxiété, dépression, troubles d’apprentissage, consommation de substance, trouble du spectre de l’autisme, trouble obsessionnel compulsif.

  • L’estime de soi des personnes atteintes d’un TDA/H est souvent faible dû à la rétroaction négative à laquelle ils peuvent être confrontés. Du soutien offert par un(e) professionnel(le) peut aider la personne à reprendre confiance en elle.

  •  La médication n’est pas une potion magique : idéalement elle doit être associée à une approche multimodale qui inclut le soutien pour la mise en place de stratégies adaptatives.

Le TDA/H n’est pas:

  • Un trouble du comportement
  • De la paresse et un manque de volonté
  • Une maladie « scolaire »
  • Un trouble d’apprentissage
  • Une difficulté qui se résorbe à l’adolescence
  • Le résultat d’une mauvaise éducation ou d’une absence de discipline
  • Une conséquence reliée à la pauvreté

Impacts

Les impacts du TDA/H peuvent toucher à toutes les sphères de la vie quotidienne : familiale, académique, professionnelle et  sociale.  

dreamstime_l_2177284 (1)
Répercussion possibles du TDA/H

ENFANCE

  • Problèmes d’apprentissage 
  • Échecs scolaires 
  • Relations sociales difficiles
  • Diminution de l’estime de soi 
  • Dépression, anxiété 
  • Problèmes de comportements
  • Accidents

ADOLESCENCE

  • Problèmes d’apprentissage
  • Échecs scolaires
  • Difficulté à planifier et à exécuter des tâches et responsabilités quotidiennes
  • Relations sociales difficiles
  • Diminution de l’estime de soi
  • Dépression, anxiété
  • Problèmes de comportements
  • Achats impulsifs, mauvaise planification ou manque de suivis financiers
  • Plus à risque de développer des dépendances
  • Grossesse non-planifiée
  • Conduite automobile moins sécuritaire

ÂGE ADULTE

  •  Problèmes d’apprentissage
  • Difficulté à planifier et exécuter des tâches et responsabilités quotidiennes
  • Difficultés dans les interactions sociales
  • Difficulté à se maintenir en emploi
  • Achats impulsifs, mauvaise planification ou manque de suivis financiers
  • Dépression, anxiété
  • Diminution de l’estime de soi
  • Plus à risque de développer des dépendances
  • Conduite automobile moins sécuritaire

diagnostic

* NOUS NE FAISONS AUCUN DIAGNOSTIC CHEZ TDA/H ESTRIE *

Les personnes qui présentent des symptômes d’inattention, d’impulsivité, ou d’hyperactivité ne reçoivent pas nécessairement un diagnostic de TDA/H.  

D’autres pathologies médicales ou psychiatriques et certaines situations psychosociales difficiles peuvent entraîner des problèmes ressemblant à ceux du TDA/H ou en compliquer les symptômes. 

C’est un trouble complexe qui demande une évaluation exhaustive. Le diagnostic doit être posé par des professionnels de la santé qualifiés en matière de TDAH.

Pour plus de précisions concernant les critères diagnostic, du TDA/H suivez ce lien:  criteres-diagnostic-tdah-dsm-5

soutien individuel

Cette vidéo illustre bien la trajectoire d’un diagnostic de TDA/H jusqu’à sa prise en charge.

traitement

Le TDA/H ne se guérit pas, le traitement vise donc à atténuer les symptômes afin d’en diminuer les impacts. 

L’approche  multimodale demeure la solution qui apporte les meilleurs résultats selon les recherches réalisées jusqu’ici. 

Elle inclut deux grands types de traitements:

  • Le traitement non pharmacologique, axé sur l’intégration de stratégies adaptatives.
  • Le traitement  pharmacologique (médication).

La médication est recommandée lorsque le traitement non pharmacologique ne suffit pas et que l’impact des symptômes altère le fonctionnement familial, social, académique ou professionnel. 

L’approche multimodale peut inclure plusieurs types d’intervention, tel que décrit plus bas. Un individu n’a pas nécessairement besoin d’avoir recours à chacune d’elles.

La réponse au traitement varie d’une personne à l’autre. Il est important d’individualiser le traitement

obje
Approche multimodale
  • Comprendre où se situe les connaissances des personnes qui demandent du soutien.
  • Éduquer la famille, la personne, la population sur le TDAH (symptômes, défis, comorbidités, traitement).
  • Encourager, guider et motiver.
  • Identifier des objectifs et cibler les comportements à changer.
  • Accompagner les parents/l’individu.
  • Encadrer l’environnement et structurer le quotidien.
  • Promouvoir les bons comportements.
  • Développer des stratégies (ex. : utiliser un agenda).
  • Promouvoir de saines habitudes de vie.
  • Réduire les défis liés au TDA/H et améliorer la qualité de vie.
  • Intervention à domicile.
  • Intervention scolaire.
  • Intervention en milieu de travail.
  • Le traitement pharmacologique doit être intégré dans une approche multimodale et doit inclure une évaluation médicale et un suivi.
  • Doit suivre le principe du consentement éclairé.
  • Il faut diminuer les attentes irréalistes vis-à-vis la médication.
  • Expliquer la balance des effets positifs versus les effets indésirables.

https://www.caddra.ca/wp-content/uploads/Medication_Chart_French_QUEBEC.pdf

We’d love to help

Appointment Form